Avez-vous entendu récemment la nouvelle ?

Google influencerait certains résultats

Google manipulerait les données. Ainsi des sociétés dominantes et puissantes accèdent plus facilement aux meilleures positions dans les pages de son moteur de recherche.

Quel serait l’avenir des référenceurs  dans de telles conditions ? Notre expertise deviendrait-elle aussi inutile que l’ensemble des ces métiers « bullshit » qui ne servent absolument à rien ?

Pourtant, c’est justement par une volonté farouche de vouloir contribuer à la réussite des entrepreneurs que j’ai choisi depuis quelques mois cette voie.

L’art du référencement naturel, c’est aboutir à une rencontre positive. Gagnant — Gagnant

Comment une transaction commerciale se déséquilibre-t-elle ?

Je suis révoltée contre les entités qui ne s’enrichissent qu’avec de la dissimulation, processus peu vertueux. Et vous avez sans doute des exemples tous les jours.

Je vous en raconte un qui date d’hier :

En préparation du black Friday ( journée promotionnelle qui suit le la thanksgiving pour relancer l’économie), nous décidons en famille de repérer les articles dont nous avons besoin.
L’occasion de renouveler à moindre coût la garde-robe des enfants.
Dans un commerce tout près, un vêtement nous plaît. La responsable explique à son sujet :
« Comme c’est une marque française qui s’oppose aux tendances promotionnelles excessives américaines, nous n’appliquons aucune remise . sous entendu : « Y compris pendant la période d’une semaine accordée par l’état qui s’intitule “black Friday”.
« Le prix juste de cet article est donc maintenu ! »
Et comme pour justifier son prix élevé, elle ajoute spontanément :
« tous nos articles sont fabriqués en France et pour cet article Y, dans cette taille je n’en ai plus que 2 en stock ! »

Nous sommes coincés. Tout y est :

  1. Transmission de valeurs
  2. argument de proximité
  3.  sentiment d’urgence

Devant l’insistance de l’assemblée, je finis par acheter. À ce moment précis, selon mon point de vue l’échange est satisfaisant. gagnant vs gagnant. Chacun y trouve son compte et la valeur repose sur des faits qui ont de l’importance à nos yeux.
Quelle n’est pas ma surprise de lire au moment du prélavage sur l’étiquette « Made in Turkey » et de prendre conscience après investigation que la marque est Américaine !

En Clair, j’aurais dû comme plus de 70 % de la population consulter Internet et effectuer une requête sur Google (ou sur mon moteur de recherche préféré) avant de décider de l’acte d’achat.

Au moins, j’aurais évité une déception, un doute sur mon discernement et une  baisse de mon pouvoir d’achat. L’article Y en question aurait été plus séduisant accompagné d’une remise et de plus d’authenticité. Mon expérience d’achat est catastrophique.

Comment avoir confiance dans une marque ?

En tant que consommatrice, entrepreneuse, mère, habitante, citoyenne, je trouve inadmissible de devoir me méfier lors d’une communication commerciale avec un ou plusieurs individus.
Je veux pouvoir avoir confiance dans leur discours et cela paraît de plus en plus rare.

Que penser des avis et commentaires ?

Même les avis et les commentaires laissés sur Internet sont très souvent erronés. Ils sont écrits sans garde-fou ( au mieux un modérateur bloque les propos insultants). Les jeunes générations d’ailleurs consultent les avis et commentaires, mais relativisent le contenu selon la fréquence, la récence, etc.

Je me souviendrais longtemps de cette anecdote racontée par Justine Broihanne de l’agence Resooh : un journaliste anglais avait réussi à positionner en numéro 1 un restaurant fictif sur tripadvisor ! Rien n’avait été vérifié.

Avec l’annonce récente qui laisse à penser que Google s’autorise quelques écarts de principe dans la réalisation de son classement, La Théorie du complot s’invite dans le débat.

L’imbrication des centaines de critères de classement est si complexe, qu’une enquête n’apportera pas de preuves factuelles suffisantes. Lancer une rumeur de ce type dans ce contexte est très facile. Ne dit-on pas : « plus le mensonge est énorme, plus on y croit. »

Et bien je n’y crois pas. Si les sociétés qui dominent le monde veulent bien être positionnées dans les moteurs de recherche, elles peuvent aisément se faire conseiller par les plus grands experts en référencement naturel, compléter leur stratégie marketing avec des campagnes Ads. Elles se retrouveront ainsi dans les 4 premiers résultats de la première page ou mieux encore avant la ligne de flottaison.

En quoi croire ?

Influencée par ce mois de novembre, mois de l’Économie Sociale et Solidaire, j’ai envie de croire au principe coopératif.
Mutualiser nos forces, nos atouts, nos compétences, nos outils et moyens sera notre issue pour exister et se maintenir face à de puissantes entités commerciales.

Au départ, travailler dans la vente m’avait séduite, car selon moi, il s’agissait d’un partage équitable.  Puis le marketing m’a plu, car il contribue à valoriser cet échange.
Le référencement naturel, c’est aider l’internaute à trouver, mettre sur sa route ce qu’il recherche. Y arriver est fascinant.

Related Articles
Seconds:1,680
70