Quelle méthode d’organisation DE MOTS CLÉS est pertinente pour remonter dans les résultats?
9 types de données qui devraient figurer sur votre liste de souhaits pour bien regrouper les mots-clés

SEL

Les données d’une page de résultats suite à une requête lancée sur un moteur de recherche sont utiles pour :

  • classifier les mots-clés
  • comprendre pourquoi les URL se classent comme cela,
  • savoir quelles entités sont utilisées dans « les autres questions posées» /« FAQ ».


Tout le monde parle de clusters de mots-clés. Au fond, c’est assez simple – regrouper les mots-clés associés. Cela parait facile, non ?


Certains outils gratuits, au travers de quelques traitements de base du langage naturel vous guident et vous aident à dédupliquer et à trouver des similitudes sémantiques entre les mots-clés. Il n’y a rien de mal à commencer par là, bien que ce soit inévitablement limité.

Aussi, Google alimente infiniment plus de données dans ses algorithmes, et fourni des liens sur les pages web qui renforcent bien plus le contexte qu’une simple manipulation basique de mot-clé.


Pour vraiment comprendre comment Google voit le monde, vous devez collecter les données d’une page de résultats (suite à une requête lancée sur un moteur de recherche) afin de voir quelles pages se classent pour quels termes. À grande échelle, en comparant le nombre d’URL qui se chevauchent dans les 10 premiers résultats, vous obtenez une image très claire des pages (de résultats suite à une requête lancée sur un moteur de recherche) qui sont liées. Cette méthode a été récemment popularisée par l’outil de recherche de mots clés les plus courants : Keyword Insights. C’est également disponible sur Nozzle, Cluster AI et autres.


Je suis souvent surprise de l’affichage des URL de Google par rapport à ce que j’aurais regroupé manuellement. Que Google ait ou non « raison » n’est pas la question– c’est le monde de Google, et nous vivons simplement dedans.


Huit des 10 tops résultats sont les même lorsque vous recherchez des « agences de référencement » et des « sociétés de référencement » côte à côte avec les publicités supprimées.


Google et ses résultats


Trouver manuellement ces pages qui se chevauchent est presque impossible à faire à grande échelle, mais réalisable avec un bon équipement. Depuis des années, divers outils aident à organiser des listes de mots-clés, mais ne parviennent pas à creuser plus profondément. Il y a même un grand nouveau qui propose une méthode de classification basique de données, mais la limite à 2 000 mots-clés est décevante.
Le regroupement automatique de vos mots-clés est formidable, mais c’est là que la plupart des outils s’arrêtent – une liste de mots-clés, peut-être un volume de recherche ou un classement. Voici une liste de souhaits de 9 types de données qui seraient inestimables dans le contexte des clusters de mots-clés, dont la plupart ne sont pas disponibles à ce jour.

  • Classement des URL
  • Affiner par
  • “autres questions posées” et foire aux questions (FAQ)
  • Fonctionnalités d’une page de résultats d’un moteur de recherche
  • Intention de recherche
  • Position de classement
  • Aperçu concurrentiel
  • Entités
  • Catégories de contenu
  • Comparaison

Classement des URL


Les outils existants ne vous montrent pas exactement quelles pages sont partagées entre tous les mots-clés ce qui rend très difficile de savoir ce que Google récompense. De plus, connaître le nombre d’URL donne un aperçu significatif de la force/étanchéité du cluster. Comme dans l’exemple ci-dessus, le partage de huit URL sur 10 est un cluster très serré, où seules 3 à 4 pages qui se chevauchent sont modérément serrées.


La plupart des outils vous obligent également à décider avant de commencer du nombre d’URL qui se chevauchent, ce qui est difficile à savoir avant de voir les données. Vous devriez pouvoir modifier dynamiquement cette valeur au fur et à mesure que vous explorez et sans avoir à payer pour exécuter à nouveau le processus de classification de mots clés.


Si vous avez de l’expérience avec les outils de rédaction de contenu, ils récupèrent souvent les meilleurs résultats pour un seul mot-clé que vous pouvez voir. Il est bien plus efficace d’extraire les données d’une page web du classement des URL pour TOUS LES MOTS-CLÉS du cluster !
Voir des informations détaillées sur leurs en-têtes, schémas et statistiques de texte comme le nombre de mots peut être utile.

Affiner par


« Filtres et sujets » est une source malheureusement négligée d’informations pertinentes sur les sujets ; en haut de chaque page de résultats (suite à une requête lancée sur un moteur de recherche), étiquetée avec la balise H1 cachée.
Après quelques onglets traditionnels tels qu’images, actualités, Cartes (changements de recherche en recherche), Google établit des liens vers des sujets connexes, en ajoutant généralement le sujet à la phrase clé actuelle. Ceux-ci sont habituellement faciles à identifier manuellement et peuvent également être différenciés par des classes de balisage HTML/CSS.


“autres questions posées” et foire aux questions (FAQ)


Les gens qui posent des questions sont une mine d’or pour les créateurs de contenu, car Google vous donne ainsi le plan de ce que doit contenir un bon contenu. Les “autres questions posées” sont également beaucoup plus utiles que les résultats de recherche traditionnels. Donc en les agrégeant au fil du temps plutôt qu’en une seule fois (ce que la plupart des outils font), vous pouvez identifier les questions qui apparaissent le plus souvent. Dans notre exemple ci-dessus, même si les pages de résultats d’un moteur de recherche étaient presque identiques, il n’y avait aucune question qui se chevauchait.
Tout d’abord, nous avons les 10 principales questions spécifiques pour ce groupe au cours des 30 derniers jours. Le nombre de pages de résultats d’un moteur de recherche est le nombre total de pages de résultats suite à une requête lancée sur un moteur de recherche, sur lequel ils sont apparus, et le nombre de mots-clés est le nombre de mots-clés uniques qui ont montré la question.


Très similaires aux “autres questions posées” , vous trouverez les questions que Google a jugées suffisamment pertinentes sur le sujet pour fournir beaucoup plus d’espace visuel au site en implémentant un balisage schema.org correct.


Fonctionnalités d’une page de résultats


La présence ou l’absence de fonctionnalités spécifiques sur la page de résultats (suite à une requête lancée sur un moteur de recherche), pour un cluster aura un impact sur votre stratégie de contenu. Les “autres questions posées” et la « Foire aux questions » obtiennent généralement une très grande visibilité sur la page de résultats d’un moteur de recherche donc l’ajout du balisage correct et la réponse aux bonnes questions peuvent générer un trafic important si vous le capturez. Dans 65% des cas, l’intention n’est pas respectée. la fonctionnalité « à savoir » est rarement visible sur une page web de résultats d’un moteur de recherche, mais peut représenter une opportunité de croissance si vous l’optimisez.


Intention de recherche


L’intention de recherche influence l’ensemble de votre stratégie, donc connaître l’intention globale , y compris l’intention indirecte, est crucial pour une bonne stratégie. L’intention de recherche doit également être disponible par résultat ( en complément du score global pour aider à identifier les opportunités de classement de plusieurs pages sur une seule page de résultats d’un moteur de recherche). Disposer de données qui informe sur l’intention(statistiques Google Ads, par exemple)s’avère également utile.


Positions de classement


Il est essentiel de vérifier votre position actuelle dans le classement. Avec une autorité thématique suffisante, vous pourriez vous classer simplement en publiant du contenu. De même, si vous etes classés entre 8e et 15e, vous pourrez peut-être multiplier par 10 votre trafic avec juste une optimisation supplémentaire.
Cela montre le nombre de mots-clés dans un cluster par rapport au volume de recherche, avec le CPC comme rayon de la bulle et le rang comme couleur de la bulle. est facile d’identifier rapidement les clusters correspondant à vos critères à approfondir pour plus de détails.


Aperçu concurrentiel


votre propre classement, c’est bien, mais c’est encore mieux si vous pouvez espionner celui de vos concurrents avec les mêmes données. Basculer entre les domaines vous donne des pouvoirs divins pour dominer vos concurrents.
Étant donné que chaque cluster est différent, il peut y avoir un ensemble différent de concurrents dans chacun d’eux, alors assurez-vous de pouvoir signaler la part de voix par cluster.


Entités


Google a depuis longtemps cessé de voir le Web par le biais de mots-clés exacts. Il s’agit davantage de similitudes sémantiques, qui peuvent être représentées par des entités extraites du contenu de la page à l’aide du traitement du langage naturel.
Bien qu’il existe de nombreux API et outil libre de droits comme spaCy pour extraire des données du texte, je préfère utiliser l’API de Google , et ils ont une démo identifiant les parties importantes du texte.


L’importance de l’entité pour le texte.


Score de sentiment : de -1 à 1, -1 étant le plus négatif, 0 neutre et 1 le plus positif.
Magnitude du sentiment : indique la quantité de contenu émotionnel présent dans le document.


En tant que rédacteurs de contenu ciblant un groupe de mots-clés, nous espérons que vous avez dépassé la densité des mots-clés. Cependant, il est toujours important de vous assurer que vous ciblez correctement les entités que Google connaît et dont Google se soucie.


Disons maintenant que nous avons décidé de cibler cet exemple de cluster « sociétés de référencement ». Normalement, le flux de travail impliquerait que le rédacteur numérise quelques pages importantes, puis mette à jour une page existante. Avec les entités, nous avons une nouvelle façon d’aborder l’optimisation du contenu. Nous pouvons utiliser le même traitement du langage naturel pour extraire des entités de notre page mappée, puis les comparer avec les entités du cluster.


Comparaison des entités du cluster


Dans ce cas, il est très clair qu’il y a un décalage total. supposons que la page que vous comparez se classe déjà pour d’autres clusters, c’est un signal fort que vous devez créer un nouveau contenu pour cibler ce cluster.


Catégories de contenu


Semblables à notre approche des entités, nous pouvons également catégoriser notre contenu, et en le comparant au cluster, nous pouvons identifier les inadéquations.
Google dispose d’une API de classification avec près de 1 100 catégories qui fonctionnent dans plusieurs langues.Sans surprise, le référencement est la catégorie principale pour les URL correspondantes de ce cluster, mais la catégorie n°4 est « Avis sur les produits et comparaisons de prix ».
À ce niveau de confiance, cela ne signifie pas que vous devez exécuter et ajouter un tableau de comparaison à votre page, mais cela vaut la peine d’examiner la valeur ajoutée possible.


Conclusion


Jusqu’à présent, vous deviez assembler différents outils pour voir ne serait-ce qu’une fraction de ces données. Aujourd’hui, Nozzle lance son outil de regroupement de mots-clés sur Product Hunt , avec toutes ces données à portée de main. Venez l’essayer gratuitement sur vos propres mots-clés !

Seconds:0,443
172